Fondation Merieux

Une fondation familiale dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses

Inauguration d’une Maison à la mémoire du Docteur Bénédicte Contamin, ancienne responsable de la Fondation Mérieux à Madagascar

28 février 2017, Antananarivo (Madagascar)

Le 4 janvier 2017, la « Maison Bénédicte » était inaugurée à Antananarivo, à la mémoire du Dr Bénédicte Contamin, ancienne responsable de la Fondation Mérieux à Madagascar durant près d’une décennie. Ce centre de formation et d’accueil, inauguré en présence du président de la Fondation Mérieux, Alain Mérieux, et du directeur général de la Fondation, Benoît Miribel, portera désormais le nom de celle qui a lancé la première mission de la Fondation Mérieux à Madagascar en 2006.

Inauguration de la « Maison Bénédicte à Madagascar

©Communauté du Chemin Neuf

Le bâtiment est aujourd’hui en cours de rénovation, avec le soutien de la Fondation Mérieux. Abandonné depuis de nombreuses années, le lieu, qui devrait être prêt d’ici avril prochain, accueillera à la fois :

  • Un foyer de jeunes étudiantes, la Maison se situant près de l’université d’Antananarivo ;

  • Un lieu de formation et de retraites, animé par la Communauté du Chemin Neuf et qui proposera des formations spirituelles ainsi qu’à l’éthique ;

  • Un centre d’accueil missionnaire de la Communauté du Chemin Neuf à Madagascar, une communauté catholique à vocation œcuménique à laquelle Bénédicte et Antoine, son mari, sont engagés.

La Maison s’appelle désormais « Maison Bénédicte », en l’honneur de Bénédicte Contamin, décédée le 21 août 2015 des suites d’un cancer, après avoir dévoué sa vie à la prise en charge des plus vulnérables.

Bénédicte travaillait à la Fondation Mérieux comme responsable régionale de la zone Océan indien, basée à Madagascar. Cette spécialiste en médecine interne et en maladies infectieuses et tropicales a notamment piloté la création du Centre d’Infectiologie Charles Mérieux, construit en 2010 avec le soutien de la Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux.

Lors de l’inauguration de la Maison, son mari Antoine Contamin, lui aussi médecin, qui collabore avec la Fondation Mérieux depuis fin janvier pour le suivi des actions Mères-Enfants, a fait le vœu que la « Maison Bénédicte » soit un lieu où des jeunes apprennent et se soucient du bien commun du pays.

La Fondation Mérieux à Madagascar en bref

Depuis dix ans, sept laboratoires de Madagascar ont été réhabilités avec le soutien de la Fondation Mérieux. Celle-ci apporte également son appui technique pour la mise en place d’un réseau de laboratoires dans les hôpitaux publics (RESOILAB). Une formation en pharmacie, la première dans l’Océan indien, a aussi été créée en 2006 pour renforcer les capacités des pharmacies hospitalières.

La Fondation a construit le Centre d’Infectiologie Charles Mérieux, basé au sein de l’Université d’Antananarivo et doté d’un Laboratoire Rodolphe Mérieux de type P2, conçu pour des techniques d’amplification et de détection moléculaire, d’une salle de travaux pratiques et d’une salle de conférences.

La Fondation soutient enfin à Madagascar, grâce à l’impulsion de Bénédicte Contamin, les associations locales, comme l’association caritative Akamasoa (« les bons amis ») du père Pedro Opeka, qui lutte contre la pauvreté.

Haut de Page